Journal d’une fille sans avenir,mais pas desespérée

Bienvenue sur mon blog

 
  • Accueil
  • > Archives pour janvier 2010

A la recherche de l’amour!! 13 janvier, 2010

Classé dans : l'amour — da costa sandra @ 17:32

Qui peut ce venter de ne pas poursuivre cette quête?Personne bien entendu à part peu être les bonne-soeurs ou ceux qui,pour des raisons obscures et incompréhensibles, on fait voeux d’abstinence.

Tout le monde cherche l’amour et même, le Grand Amour.Depuis le plus jeune âge,on est en attente de ce dernier.Les premiers coups de coeur vont arriver alors que nous passons progressivement des poupées aux trousses à maquillages « Winx ».Bien entendu à ce moment tout ne reste que sentimentale,on pourra espérer au mieux un petit bisou et ce tenir par la main dans la cour de recrée.Les choses sont si simple en ce temps,sans la parade nuptiale et le grand numéro de charme qui amène le plus souvent à une relation compliquée,que l’on va de toute façon remettre en question .

Mais pourtant on ne ce décourage pas, on continue à chercher.C’est étrange n’est ce pas?On a notre première vrai relation,on croit que c’est l’amour de notre vie, et puis tout foire.On souffre atrocement, on pleure, on ce déchire, on ce promet de ne plus être si bête,et que c’est finis tout ça.Et pourtant…quelques temps après,on recommence..une rencontre,et c’est repartit mon kiki.La deuxième grande histoire d’amour est là.

Pour les plus chanceux d’entres nous,il va y avoir des petites histoires entres ces grandes epopées, des « histoires d’un soir » comme on dit.Mais à un moment ou un autre, on ce fait tous avoir..On TOMBE AMOUREUX. La poisse.

Quand j’observe le monde autour de moi(et mes propres histoires j’avoue),je me dit que c’est quand même étrange.Pourquoi s’oblige t’on à vivre quelque chose,qui, on le sais d’avance, va nous faire souffrir,est ce que quelqu’un,une puissance supérieur,nous a un jour ordonné « Vous allez aimer!! »,dans ce cas,pourquoi nous a t’elle pas donné le mode d’emploie?C’est vrai enfin,qui pourrait ce vanter de tout comprendre à l’amour?(ne me dites pas ces psychologues de Mars ou Venus,ils ne comprennent rien).

Exemple:Miss S et Mr T,dans la vingtaine,vivent une histoire depuis 2 ans.Ils ne sont pas novice et ce sont déjà fait avoir par toutes ces choses que l’on dit,mais que l’on ne fait pas(tu es l’homme de ma vie,etc..etc..).Ils ce sont donc lancé dans cette histoire en ce disant « pas de bêtise entre nous,une histoire simple et sans déclaration pleine de passion,mes des mots justes et vrais ».Ça fait donc 2 ans,le moment est venus de s’installer ensemble.Tout ce passe bien,jusqu’au jour ou Miss S ce pose une question »Est-ce vraiment le bon? ».Au début ce n’est qu’une question comme ça entre le dîner et le film du soir.Puis petit à petit,sournoisement cette question s’incruste,revient,et ce transforme en réflexion puis,Oh malheur,en doute.Alors,tout déraille,Miss S trouve de plus en plus de choses qui ne vont pas chez Mr T,et ce dernier quand à lui ce dit que ce n’est pas la relation qu’ils avaient conclus au début(Toujours tout mettre par écrit).Une chose en entraînant une autre,un soir MrT boucle ses affaires et disparaît.

Et voilà c’est encore raté,pourtant tout deux était persuadés qu’ils vivaient une relation adulte et équilibrée.Ou est le problème?

Et bien je pense avoir une réponse(bah oui sinon j’aurais pas écris toutes ces bêtises).Et bien la réponse c’est:qu’il y en a plusieurs.

-a: on n’est jamais satisfait de ce que l’on a (bon ça c’était facile)

-b: Notre société,aux travers des nombreux films,séries,magasines et romans, nous pousses à chercher un amour parfait,qui bien entendu n’existe pas (on le saurais).

-c:(à mon avis la réponse la plus sensée)L’être humain n’est pas adapté à l’amour.Soyons sincère,on ne sais pas du tout comment faire.On cherche,on trouve,on pleure,on recommence,c’est un cercle vicieux ,mes amis,on nous a Trompés

Mais alors pourquoi est ce qu’on arrête pas?pourquoi en sachant tout ça,on continue?Et bien parce que vivre sans amour(et toute la souffrance et remise en question que ça entraîne)c’est encore pire.Quand l’amour est là,qu’il vous prend dans ses bras et vous embrasse de toute sa force,on ne peut dire qu’une chose, AMEN.

Oui c’est dur,les jours ne sont pas toujours roses, et on a parfois envie de dire à « l’amour de notre vie » va voir sur le Kilimandjaro si j’y suis.Mais que ferrions nous sans lui/elle (ou les deux)?

Mes chers lecteurs,il y a peut être des Hommes qui grimpent les plus hauts sommets,et d’autres qui font le tour de la terre en montgolfière,mais les plus grands aventuriers sont ceux qui jamais n’ont arrêté de dire « je t’aime ».

F.S.A.M.A (Femme Sans Avenir Mais Amoureuse).

 

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour janvier 2010

Les tribulations d’un vagin. 12 janvier, 2010

Classé dans : Le sexe — da costa sandra @ 12:50

Chers lecteurs avaient vous déjà remarquer cette grande différence entres les femmes et les hommes?Bien sûr me dirait vous « ils ne sont pas fait pareil »même une enfants de 6 ans le sait.Mais non, je ne parle pas de quelque chose de si évident.Allez chercher un peu…

Bon je vous aide, avec vous remarqué Mesdames que chez les individus mal, leurs « parties intimes » à, pour ainsi dire, une personnalité propre.Il arrive très souvent que ce dernier ai même était baptisé.Nous trouverons dans les noms les plus répandus « Pau Paul », « Michel », « Arthur » et parfois « Pierre-Henry « ,avez vous remarqué Mesdames la petite touche bourgeoise de ces choix?Surprenant.

Quoi qu’il en soit, cette organe est beaucoup plus qu’un simple outils pour les hommes, il est un allié, un copain de jeu, un confident pour les plus extraverties, en breff , c’est un bon compagnon de route.On dit d’ailleurs très souvent »Un homme, ça réfléchie avec ses couilles »

Observons maintenant la réciproque chez la femme…..humm…rien.En effet notre vagin n’est en aucun cas affublé d’une personnalité.Il est pourtant bien là,mais nous ne ressentons pas le besoin de lui parler.

Bien ,maintenant que nous avons fait le point sur la situation présente, imaginons un scénario.Partons du principe que la phrase « un homme, ça réfléchie avec ses couilles » s’applique également à la gentes féminine…Intéressant n’est ce pas?

Pour cette première scène nous aurons donc « Pau Paul »et son porteur, et « Ernestine »et sa porteuse.

-Ernestine se promène ,dans la rue ,la journée est belle, elle flâne devant les vitrines.Au même moment, Pau Paul, sort du travail.Il empreinte la rue St Louis, quand il remarque au loin quelque chose.C’est Ernestine.Il intime l’ordre à son porteur de s’approcher de sa cible,celui ci réagit au quart de tours, et d’un pas décidé s’avance vers la porteuse.Cette dernière n’a rien remarquée car Ernestine n’est pas une fille facile et préfère jouait l’indifférence.Pau Paul demande à son porteur d’entamer une conversation de type « standard de drague »,tandis qu’ Ernestine commande à sa porteuse de jouait la fille type »sympa,mais pas facile ».

Imaginez la scène vu de l’extérieur, un homme et une femme qui discute,de choses complètement inutiles, sur un ton de drague débordant de niaiseries,tandis que leurs organes respectifs tentent désespérément de ce rapprocher,envoyant des messages olfactifs et hormonales à qui de droit….Pour continuer autour d’un verre ou d’un dîner,et atteindre le but de tout organe bien portant, la rencontre tactile avec son homologue.

Ce but atteind Pau Paul et Ernestine,retournerrons à leurs vies ajouttant cette épisode à leurs nombres de conquettes…..FIN.

Bizarre non?..Vous trouvez vraiment que c’est différent de la réalitée?Ouais,c’est bien ce qui me semblé,..c’est PAREIL.

Les relations hommes-femmes ne sont pas régit par les sentiments,comme tout ces psychologues venant de Mars ou de Venus tentent de nous faire croire.Mais c’est le Sexe(oui oui avec un grand S) qui dirige tout ça,et pourquoi?parce que nous sommes des primates et que nos instincts sont dominants.

Alors mes chers amis, la prochainne fois que vous penserrait « pfffou c’est compliqué l’amour »dites vous aussitôt  » mais non c’est pas compliqué en fait, une petite partie de jambe en l’air et le tour est joué ».

F.S.A.M.Q.A.L.S (Femme Sans Avenir Mais Qui Aime Le Sexe)

 

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour janvier 2010

héritage émotionnel 11 janvier, 2010

Classé dans : la vie — da costa sandra @ 16:10

Notre famille nous transmet toujours des choses,le plus souvent par la voie des gènes, on a le droit a des yeux bleu,vert,marron,des boucles,ou une jambe plus courtes que l’autre ou un nez un peu de travers pour les plus chanceux,mais la plus part du temps c’est une hyperglycémie ou une tendance à l’obésité.

Les médecins ne cessent de ce perdre en articles qui traitent de l’héritage génétique, et très souvent c’est la meilleur excuse pour expliquer un problème de santé « ah alors ça c’est sûrement un héritage génétique,il y a sûrement un membre de votre famille qui est atteint ».Ça explique tout.

Mais pourquoi ne parle on pas des autres héritages..Il y a plein de dictons à ce sujet pourtant « Elle a mauvais caractère, elle tiens ça de sa mère », ou « un caractère de cochon, c’est de famille ».Vous remarquerez que c’est rarement positif d’ailleurs.D’ou viennent tout ces dictons que vous avez sûrement du entendre toute votre vie?est ce possible qu’au travers des générations les caractères et personnalités se transmettent?

Il est intéressant d’observer une famille, la plus part du temps les enfants reflètes la personnalité des parents qui eux même étaient le reflet  de leurs propres géniteurs.Pourtant qui ne sais pas dit un jour(pendant cette période horrible et perturbante qu’est l’adolescence), »je ne veux surtout pas ressembler à mes parents ».Alors on s’efforce d’être différents, jusqu’au jour ,où lors d’une réunion de famille, une tante adorée vous dit « c’est fou ce que tu ressemble à ta grand-mère,exactement le même caractère ».Ne peut on sortir de ce cercle vicieux?

Une famille de musicien ne peut elle donner que des musiciens, et de même pour les sportifs?

Vous me dirait bien sur que c’est une question d’éducation, et j’y est déjà pensé(et oui je réfléchit avant d’écrire).Mais pourtant il y a des choses moins évidente qu’un goût prononcer pour les arts ou les sports.Comment les idéaux,les principes,les rêves se transmettent ils?Les parents inculques les trucs de bases à leurs enfants(ne pas voler,ne pas mentir,etc…)Mais pour le reste?

J’établie une hypothèse la dessus, mais au quotidien les gens agissent guidés par leurs principes et leurs idées,les enfants perçoivent sans comprendre ces attitudes et sans vraiment le vouloir perdure le trait de caractère si propre à cette famille.En fait ce sont de tout petit rien qui un jour on finit par vous modeler sans le vouloir.Voilà ce qu’on pourrait appeler l’héritage émotionnel.Regarder votre propre famille et chercher le point commun de toutes ces personnes si différentes qui la compose. Ça peut être un optimisme sans faille, ou l’humour, ou de la force de caractère.

Nous fessons tous partit d’une famille avec ces avantages et ces défauts. les gènes nous transmettent peu être nos beaux yeux vert et nos rondeurs, mais nos ancêtres eux nous donnent tous ce qui nous compose et sans quoi nous ne serrions pas tel que nous sommes, sans eux personnes ne nous aurais jamais dit « elle a le coeur sur la main » ou « On peut toujours compter sur lui »ou encore « Que ferais je sans toi ».

Cette heritage reste le plus important, et si toutefois vous n’êtes pas satisfait, ne croyait pas que vous pourrait y echapper car comme on dit « chasser le naturel, et il revient au galop ».

F.S.A.M.Q.A.U.F(Femme Sans Avenir, Mais Qui A Une Famille)

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour janvier 2010

qui suis je?

Classé dans : la vie — da costa sandra @ 12:10

C’est la une question que tout le monde se pose au moins une fois dans sa vie?et pourtant elle est inutile.

Le définition la plus simple pourrait être: Je suis un homo sapiens de sexe féminin,1m65 et X kg(je vais pas le dire faut pas rêver!),brune,et peau claire, de 24 ans et qui a toutes ses dents(-4 dents de sagesse).

Mais pourtant, toutes ces informations ne répondent pas à LA question, qui je suis?

La vrai réponse serrait de savoir quel est sa place dans le monde,dans la micro-communauté où l’on vit et que fait on de concret pour que l’on ce souvienne de nous.

Je me suis dit une fois, ce qui nous définit, ce sont nos actes.Le travail que l’on fait,les actions que l’on entreprend,même les voleurs ou les hors la lois peuvent ce définir au travers de leurs méfaits.Mais une personne comme moi, qui ne fait rien,comment ce définir?Si je ne fait rien est ce que ça veut dire que je ne suis rien?

Il est très difficile de ne rien faire,le regard des gens et leurs sourires désapprobateurs quand vous annoncer cette vérité honteuse » je ne fait rien ».Vous essayé de minimiser l’impacte par des formules bien rodées, »pour le moment…. », « je suis sur un projet… », ou alors vous renvoyé la faute, »les choses ont fait que… »,  » quelques imprévus… » et celle que je préfère « c’est la crise… ».Mais la vérité c’est que l’on ne fait rien.Bien entendu on aimerais que les choses changent, mais c’est pas si facile.c’est comme quand on jouait à la corde à sauter, ce moment ou l’on doit bien calculer pour ce lancer dans la corde et faire le premier pas et sauter, c’est pas simple.

Et bien chers lecteurs, c’est un mensonge..On peut ce définir autrement.C’est vrai, je vous l’accorde, je ne fait rien de concret (et ce n’est pas par choix,mais c’est une autre histoire),et pourtant j’existe,je respire, j’interagis avec le monde,je consomme(et oui on y échappe pas).Alors je dirais que la première définition serrait la bonne.Je suis vivante, pleine de principe et d’idéaux.Mes journées sont pleines de vide mais pourtant elles défilent.Alors je le crie haut et fort, je ne fait rien, mais je suis LA.

La vrai question n’est donc pas qui suis je?La réponse est facile(voir définition en haut),mais plutôt qu’est ce que je veux faire?Ca c’est une vrai question. Elle est bien plus compliquée que le première, parce qu’elle ne concerne que nous.Et surtout elle débouche sur plein d’autres questions. »Comment je vais le faire?quand?où?avec qui? »etc…la liste est longue.Mes chers amis, si tout comme moi vous êtes arriver à dépasser « qui suis je? » pour arriver à « Que vais je faire? », c’est que vous êtes arriver à un niveau de conscience supérieur et que vous êtes sur le bonne voie pour tout changer dans votre vie…Ou alors, tout comme moi, c’est que vous avez beaucoup de temps pour penser parce que vous ne faites rien.

Mais s’il vous plaît, ne désespéré pas.ce n’est pas si grave au fond. En vérité on peut être définit, car on fait partit d’une communauté nous aussi:les inactifs.Alors vous voyez, on est pas seul…

F.I.M.P.D(Femme Inactive, Mais Pas Desespérée).

 

 
 

Plurielle |
Bulles de vie |
Les moments parfaits |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | andrelimoges
| Mes amours, mes trésors, vo...
| naturolife