Journal d’une fille sans avenir,mais pas desespérée

Bienvenue sur mon blog

 

Être ou ne pas être (seul),telle est la question? 7 juin, 2010

Classé dans : l'amour — da costa sandra @ 7:53

On passe notre vie (pour la plus part) à chercher l’amour, mais que se passe-t-il quand on le trouve? Est ce que c’est comme dans les contes de fées? On finit marié avec trois enfants, un mari absent et avec des dettes?(bon ok ça c’est le conte de fée des années 2000).
Bien en fait je me suis un peu penché sur la question..Il arrive dans certains cas rares où effectivement c’est l’homme de notre vie, on reste avec lui pour le meilleur et pour le pire, on est là parce qu’on l’aime un point c’est tout, c’est LUI.
Mais la plupart du temps, c’est pas tout à fait ça.
Voici le scénario de base, on se rencontre on s’aime, on se découvre, on vit ensemble ça dure quelques années (3,4,5 en général)et puis, bah ça cloche. Il y a quelque chose qui ne va pas. Mais pourtant on a passé tout ce temps avec lui, on s’est investi, on a sacrifié, on a tout donné??? Mais pourtant…ça ne vas plus. Un matin on se lève et on se dit, et si je devais arrêter?
La réponse est évidente puisque pendant toutes ces années on ne s’est pas posé la question mais c’est que maintenant la réponse est oui. Mais pourtant ça nous prend un temps fou à comprendre qu’on devrait rompre.
D’ailleurs la plus part du temps toutes vos copines et votre mère sont au courant de votre rupture avant vous, et non ce n’est pas parce qu’elles sont devenues extra lucides suite à une mutation génétique causée par Tchernobyl, mais parce qu’ elles voient les choses de l’extérieur, elles ont vu la relation devenir moins intense moins évidente, elles ont vu disparaitre les étoiles de vos yeux et son prénom des conversations. Alors elles savent. Et pourtant ,à vous, ça vous prend une éternité. Pourquoi? Parce qu’on se pose des questions tiens !!! Et pas n’importe lesquelles en plus(la recette de la tarte à la rhubarbe on la trouve sur Marmiton.com, mais le reste…).On a l’impression de jouer sa vie, on se dit « et si je le quitte, je deviens quoi? « oui je sais ça à l’air ridicule dit comme ça, mais oser dire que vous ne vous êtes jamais dit ça « Comment je peux vivre sans lui? »  » et si en fait c’était lui, le Vrai amour de ma vie » « et si… » « mais comment… » et « pourquoi… ».Alors tout ça, ça prend du temps, alors on baisse la tête, on fait l’autruche on ne veut pas voir.
Comme l’a dit un grand Monsieur  » la vie à deux, ça doit se présenter comme une évidence et non pas comme une obligation. Et si on est toujours plus ou moins responsable de son propre bonheur, on doit aussi être l’artisan du bonheur de l’autre » C’est ti pas bô ça!!! Qu’est ce que ça veut dire??Et bien tout simplement qu’il ne faut jamais s’obliger à rester en couple avec toutes ces petites questions dans notre tête, si elles sont là, c’est que c’est déjà trop tard, et aussi que si l’un est heureux l’autre le sera aussi.

Bon on a fait le grand saut, on s’est lancé, on a décidé de prendre le taureau par les c…ornes. On est seule. Libre mais seule. On a beau savoir que c’est mieux comme ça, on sent quand même un arrière gout de truc qui à brulé dans la poêle, ça s’appelle l’échec. Encore raté…même joueur joue encore…Try again…
On se culpabilise, on se remet en question, le temps passe et on se dit qu’on a peut être fait une grosse boulette, et LA voilà la grosse erreur numéro ONE…ne jamais au grand jamais revenir avec son ex…(même bourrée pendant l’anniversaire de DEDE notre vieux copain, que ça fait zizir de voir).On ne boit jamais trop quand un de nos ex est dans les parages…trop risqué.

Et puis le temps passe encore, et tout passe avec le temps. On se remet sur pied, on passe à autre chose, on change de coupe de cheveux et on perd 2 kilos. On sort avec les copines, on dragouille et BAM!!!Le voilà le nouveau tout frais trouvé à la crémaillère d’une copine de copine qu’on connaît pas très bien. Il est là, il vous tourne autour, vous lui tournez autour, si ça continue comme ça vous allez avoir le tournis, alors on se lance « salut..ça va? tu connais bien Jane?(la copine qui fait la crémaillère) »etc…Et voilà on est plus seule.
Peut être que cette fois ci ça seras le bon…en tout cas on y croit…

F.S.A.M.Q.A.Q.N.D.A(Femme Sans Avenir Mais Qui A Quelques Notions De l’Amour).

 

 

Le sexe dans tous ses états… 2 mai, 2010

Classé dans : Le sexe — da costa sandra @ 12:36

Quel sujet plus passionnant et inépuisable que le sexe !!! En plus c’est un sujet que tout le monde connaît et aime (mis à part les nonnes et autres puceaux).Mais le connaît on vraiment ? Comment savoir si le sexe est le même pour tous ?

La solution la plus simple serait de coucher avec le plus de personne possible, mais ne nous sommes pas des animaux tout de même !!!(Quoi que…).

Nous connaissons tous la théorie, il y a d’abord le flirt puis les préliminaires et enfin l’acte en lui-même. Et pourtant ne vous est il jamais arrivé de vous dire pendant ou après le sexe « tiens c’était étrange !! »ou « je m’attendais pas à ça ».

Si il y a une seule théorie, comment se fait il qu’il y a différentes façons de le pratiquer ?

Pour commencer, passons en revue les différentes formes de sexe connues.

-Il y a le sexe « classique », ni trop ni pas assez, avec celui là pas de surprise, c’est une valeur sûre. Les pratiquants principaux sont généralement des couples de longues dates.

-On trouvera ensuite le sexe « expressif », sur le même base que le précédent mais avec des bruits en plus, allant du « hum » discret au « Oui » explosif. Ce dernier se rencontrera chez des partenaires avec une certaine expérience et qui n’ont pas de voisins.

-Il y a maintenant le sexe dit « libéré », il va se pratiquer partout n’importe quand et n’importe comment (là ça devient intéressant). On va explorer l’autre, le découvrir à force de caresses et tenter des choses plus ou moins catholique. Les sens sont en éveil et le jeu est primordial pour réussir le sexe « libre ». Les partenaires seront des gens assumant totalement leurs sexualités et leurs corps et d’une certaine curiosité il faut l’avouer.

-Et pour finir il y a le sexe « hard » celui qui va reproduire les films X si prisés par nos jeunes ados. Ce sexe là n’a pas de limites, il est bestiale, les jeux vont à l’extrême, et peut même se pratiquer à plusieurs, si si, c’est une activité de groupe. A quand les colonies de vacances sexe « hard ».

Et bien nous n’avons que l’embarras du choix. Pourtant la petite romantique au fond de moi est chagrinée. Ou est passé l’amour, le sexe à deux ? Dans notre société hyper active et codifiée peut on se permettre encore de rêver à une idylle amoureuse où le sexe serrait juste un moment intime à partager à deux ?

Prenons des exemples autour de nous.

Les jeunes femmes de ma génération entre 20 et 30 ans (je vais pas dire mon âge faut pas rêver) ont pour la plupart plus de « coup d’un soir » que de vraies relations. La recherche de la carrière, les sorties entres amies ne laissent pas beaucoup de temps pour construire une vie de couple, elles seront donc plus adepte du sexe « libre » voir « hard » (celles qui se reconnaissent lèvent la main).On voit une croissance exponentielle des divorces et autres séparations dans la générations des 30-40 ans, et donc là on va avoir même un libertinage insolent, là ça serait plutôt du style « ok t’est libre on y va ! »-« mais c’est une femme ?! » « Et alors ? ».Quant à nos jeunes ados ils vont passer par deux extrêmes, le sexe comme dans les films jusqu’à l’amour fou des premiers émois.

Ou est le vrai « faire l’amour » dans tout ça ? Quel type de sexe doit on choisir ? Et est ce que le choix de ce dernier va influencer notre futur ou non relation ?

Et bien je vais vous dire une chose, forte de mon expérience (et dieu sait que la liste est longue), je peux conclure sur une chose, peut importe la façon dont vous vous envoyez en l’air l’important c’est de prendre son pied…à deux.

F.S.A.M.Q.A.L.S (Femme Sans Avenir Mais Qui Aime Le Sexe).

 

 

Le prince charmant…ou presque. 1 mai, 2010

Classé dans : l'amour — da costa sandra @ 15:25

Il était une fois, dans un pays merveilleux, une jeune et belle princesse. Elle était si belle que le royaume tout entier ne pouvait s’empêcher de soupirer à son passage. C’était également une personne d’une grande bonté, et d’une tendresse naturelle. Fille de bonne famille, elle était promise à un homme merveilleux, tout comme elle, beau, gentil et fou d’amour pour elle. Il lui faisait la cour convenablement, et elle, acceptait ses avances de bonne grâce. Leur vie était un compte de fée…….Bah oui voilà, c’est ça, un compte de fée, genre le truc qui n’existe pas et qu’il faut arrêter de croire parce que c’est faux. Dans un monde où la femme est libre, fume, boit, porte des strings, et gagne parfois même plus d’argent qu’un homme, ce scénario n’a plus lieu d’être. Alors pourquoi continue-t- on à chercher? Pourquoi en chaque femme forte et indépendante, sommeille une princesse et tout ces rêves de compte de fée? Et enfin comment concilier ce rêve idyllique et la réalité? 

J’ai fait un petit tours d’horizon auprès de mes amies, et il y a de tout:  Mon amie Carole est persuadée que le prince charmant est quelque part, et qu’elle le trouvera un jour. Elle m’explique que « à l’époque », il y avait beaucoup moins de monde sur terre, il était donc plus facile d’en faire vite le tour. Aujourd’hui avec près de 6,7 milliards de personnes vivant sur notre globe, il est effectivement plus difficile de trouver l’âme soeur en deux trois coup de cuillère à pots, mais elle est sûre qu’elle le trouvera et attend patiemment qu’il daigne se manifester… Elle est mignonne. 

Mon autre amie Anais, elle à une autre vision de la chose. Le prince charmant n’existe pas, c’est une grosse et belle connerie inventée par des hommes phallocrates pour apaiser les femmes et qu’elles leurs fichent la paix. Ces derniers sont particulièrement vicieux quand ils ont du pouvoir tel que les producteurs de dessin animé (Walt Disney et j’en passe) puisque eux sont aller jusqu’à s’attaquer à la femme quand elle n’est encore qu’une petite fille. »Le prince charmant n’existe pas et c’est tant mieux »me dit-elle « les hommes on les rencontre, on couche et on passe à autre chose, ça c’est la solution. Et si tu es en manque affectif, prend un chat. »…c’est direct mais c’est pas faux. Noémie quand à elle, à fait un mix des deux, elle croit que le prince charmant existe, que son homme parfait est quelque part par là. Mais elle ne compte pas attendre qu’il se manifeste, non, non, elle le cherche, et activement qui plus est. Elle va donc accumuler petites et grandes histoires et coup d’un soir, elle tente, elle essaye, elle y croit et jamais ne se décourage. Elle me dit autour d’un café « qui ne tente rien, n’a rien ».Son dernier terrain de chasse ,c’est internet. Une vraie bénédiction selon ses mots « maintenant on peut même flirter avec des hommes au bout du monde, plus de frontières »…  Moi dans tout ça je me demande, ou est passé le rêve? Ou peut-être est ce justement le fait qu’il y en a trop?Je me rend compte que notre monde ne nous permet pas de poursuivre ce merveilleux compte de fée, où voulez vous le mettre, entre votre pause déjeuner de 30 min et votre café? Nous n’avons pas le temps pour rêver, un compte de fée ça ce construit, ça se savoure.. Mais non , nous on veut du rapide, du concret, du faisable. Nous cherchons un homme prêt à vivre avec nous dans l’instant, qu’il accepte nos mauvaises manies et notre chat adopté suite au conseil de notre copine Anais. Qu’il nous aime tel que nous sommes mais qu’il change pour nous. Qu’il vous laisse votre liberté sans profiter trop de la sienne… Non mais mesdames regardez nous, c’est nous les monstres de l’histoire. Et comme ça sans se rendre compte, nous sommes passées de jolie princesse à vilaine belle-mère en quelques minutes. 

J’ai interrogé une dernière femme sur ce sujet, mais celle ci d’une autre génération. Nadine 51 ans mariée et 3 enfants. Mais comment a-t-elle fait? La réponse ne tarde pas: »vous les jeunes vous voulez tout, tout de suite et parfait, mais il faut arrêter de rêver, votre homme ne sera peut-être pas un beau brun de 1m80 avec des yeux émeraude, il n’aura peut-être pas une maîtrise en architecture contemporaine ou un diplôme en médecine, il sera peut-être plus petit et blond, il sera peut-être boulanger ou mécano, mais il sera parfait parce qu’il vous comble au fond de vous, il aura des défauts, ronfler, ne pas laver la baignoire mais il faudra faire avec. Le problème chez ta génération c’est que vous êtes trop exigeante, vous avez une idée trop précise de l’homme de vos rêves. »Alors comment faire je lui demande? »Laisse venir, apprécie ce qui est bien, et ferme les yeux sur ce qui l’est moins, comme on dit personne n’est parfait »et elle ajoute « sauf si tu le décide »…Il n’y a pas à dire on serait bien paumé sans nos aînées.  Je décide que Nadine est dans le vrai, peut-être que si Cendrillon avait rencontré le prince de blanche neige elle l’aurait mis dehors à coup de petit pied. Si tout ces princes sont si charmants c’est parce qu’ils étaient parfaits pour leurs princesses….  F.S.A.M.Q.E.S.U.P.P.S.L.H(Femme Sans Avenir,Mais Qui En Sait Un Peu Plus Sur Les Hommes). 

 

 

Le pourquoi du comment.. 12 mars, 2010

Classé dans : la vie — da costa sandra @ 20:33

Mes chers lecteurs,nous allons aborder dans cet article le sujet le plus passionnant de notre temps:les relations hommes femmes.Et plus particulièrement les petites différences entres le hommes et les femmes.

Vous savez ces petits trucs qui nous font rire et qui parfois nous énerves aussi.Commençons par dresser une liste non exhaustive:

-Les femmes ont toujours froid la nuit , alors que les hommes sont de vrai radiateurs.

-Les femmes vont toujours aux toilettes à plusieurs( mais que font elles??).

-La passion des hommes pour le sport (surtout à la télé).

-Les frénésies hystériques des femmes pour le shopping,et la révulsion des hommes pour celui ci.

-Les femmes sont toujours attendries et gâteuses devant les bébés ou un chaton.

-La femme traite son mari comme un bébé est devient donc gâteuse et attendrie.

-Les hommes fuient devant la phrase « il faut qu’on parle »,alors que les femmes elles…et bien elles la prononce.

-Les femmes détestent faire la vaisselle alors ce sont les hommes qui la font (« j’ai fait à manger alors tu fais la vaisselle »une de nos plus belle trouvaille bravo les filles!!).

Enfin bref j’en passe des vertes et des pas mûres.Bien entendu tout ces petits différents sont inexplicables, il y a bien un ou deux scientifique qui va nous sortir des raisons biologiques à tout ça,mais ne les écoutez pas.

La vérité mes chers lecteurs (vous savez que je ne vous mentirais jamais!!)c’est que ,oui nous sommes bel et bien différents,mais au lieu de voir tout ça de ce point de vue,tournons un peu la situation dans un sens un peu plus positif.

-Les femmes ont froid et les hommes ont chaud,mais quand ils sont ensembles ils sont à la bonne température.

-Les femmes vont au toilettes à plusieurs et elles parlent de vous messieurs.(« je suis bien là?cette robe me vas bien?je vais lui plaire?tu as vu comment il me regarde!! »)et oui c’est pour ça ,tout est fait dans l’envie de vous plaire,et vous devriez même en prendre de la graine.

-Les hommes aiment le sport c’est vrai mais les femmes aiment le shoping alors pendant votre sport ou vos match pétez nous votre carte bleu.

-les femmes sont attendrie par les bébés(c’est naturel ont les faits c’est l’instinct on y peut rien) mais si vous voulez que vos femmes arrêtent de vous materner cessez de vous comporter comme des bébés.Et en plus vous adorez ça!!(ohh ta pris froid t’en fait pas je m’occupe de tout).

-Messieurs il est vrai que vous n’aimer pas les longs discours sur la relation,la vie..enfin bref tout ce qui commence par « il faut qu’on parle mais en même temps,il faut bien le faire un jour ou l’autre(on va pas passer notre vie à jouer au Pictionary pour deviner l’état d’esprit de l’autre).Alors cette capacité qu’on les femmes à répéter « il faut qu’on parle » compense le fait que vous les hommes ne le faites jamais.

-Et pour la vaisselle messieurs là,il faut si faire,ça s’appelle la répartition des taches ou l’égalité des sexes.

Alors vous voyez finalement toutes ces petites différences ne font en fait que nous rapprocher et nous aides à vivre les uns avec les autres.Dès à présent chers lecteurs,regarder le monde qui vous entoure avec ce point de vue,tout n’est que plus simple et beau,et votre mari/copain/conjoint vous apparaîtra sous un jour nouveau.

F.S.A.M.Q.Y.C.T (Femme Sans Avenir Mais Qui Y Croit Toujours)

 

 

La fidélité et ses petits contretemps 23 février, 2010

Classé dans : la vie — da costa sandra @ 18:02

La fidélité est un drôle de concept,en effet cher lecteur,c’est quelque chose que l’on veut tous,mais surtout de notre moitié,pour nous on est un peu plus flexible.

Commençons par définir la fidélité. »A l’origine de toute forme de fidélité se trouve un engagement, on ne peut en toute rigueur dire d’une personne qu’elle est fidèle, ou infidèle, que si elle s’est au préalable engagée à respecter une promesse ou une certaine constance. »

Ouais…hum..c’est pas très clair tout ça.Ce qui est intéressant c’est de retracer l’histoire de la fidélité à travers le temps.En effet,même si aujourd’hui,on prend cette notion pour acquise,il fût dans d’autres temps, une notion bien plus aléatoire.Voyez plutôt:Jusqu’au XIe siècle : un homme avait le droit d’exécuter une femme infidèle sans être poursuivi légalement. Du XVIIe au XVIIIe siècle apparaît le libertinage et on oscille entre nouvelle moralité et plaisir illimité.En 1810, le Code Pénal qualifie l’adultère de la femme de délit avec une peine de prison allant de deux mois à trois ans. Le mari n’écope que d’une simple amende et à condition qu’il amène sa maîtresse au foyer conjugal (Ça c’est quand même un peu exagéré!) En 1968 le fameux mois de mai affiche la fin des interdits et prône une liberté sexuelle. (Enfin!!!!).

Finalement,c’est un peu comme la mode ça va et ça vient.Alors pourquoi aujourd’hui,à l’heure des temps modernes,où les hommes vont de plus en plus loin dans l’espace,et où on prône haut et fort l’égalité des sexes et l’émancipation,pourquoi fait on tout un drame d’une « petite infidélité »???

Et bien la réponse est toute simple,car nous sommes des hypocrite.Si si,et s’il vous plaît,ne faites pas les innocents.Car tout comme moi vous pensez que la fidélité est une perte de temps,le tout c’est d’être discret voilà tout.En bonne observatrice du monde (car toujours inactive),je vais vous révéler quelques petites choses à faire en cas d’infidélité.

Tout d’abord,il faut arrêter d’avoir des remords,ça c’est une grande idiotie,vous êtes jeunes,en pleine forme,libre de tout,alors allez y profitez tant qu’il est encore temps.Bien, avant tout,et c’est une règle d’Or.Ne jamais au grand jamais avouer.C’est la pire chose à faire,ça fait du mal à tout le monde et en plus vous allez perdre la relation que vous avez mis si longtemps à construire.

Il est bien évident qu’il faut user de discrétion et de tracte,éviter de faire ça devant des amis communs,ou dans des lieux familiers,penser plutôt à une relation avec un ami de passage en France pour quelques mois,ou lors d’un voyage ou week end sans votre moitié.Si toute fois votre acte adultère est un peu plus qu’une partie de jambe en l’air d’un soir,dans ce cas ,il faudra sortir le grand jeu,des rendez vous professionnels,des alibis(il y a de très bon sites internet qui vous fournissent ce genre de services),une surveillance de vos mails et messages (toujours tout effacer après lecture).sachez toute fois que ce genre d’aventure est éreintante,il faut une bonne santé et surtout beaucoup d’endurance.

je vous entend d’ici, »mais si on est en couple pourquoi prendre le risque de tout perdre pour une petite histoire,et puis on est censé être comblé »Oui c’est ça on est censé sauf que au bout d’un certain temps ce n’est plus vraiment le cas, alors ce genre d’histoire nous fait du bien et on n’est, par la suite, que plus amoureux.De plus,vous me croirai ou non,une étude scientifique à prouver par A+B que l’infidélité serrai un trait de caractère plus ou moins présent chez les individus selon le nombre de copie de l’allèle 334(alors vous voyez on y peut rien c’est dans nos gènes).

Alors chers lecteurs,au vue de tout ceci je n’ai qu’une chose à vous dire.Oubliez les moeurs,et la pression social,il est important pour tout le monde de rencontrer,d’échanger,de découvrir et de partager.Faites ce qu’il vous plaît,finalement la fidélité est une mode,ça passera…

F.S.A.M.Q.P.D.L.V (Femme Sans Activité Mais Qui Profite De La Vie)

 

 

L’enfoiré affectif..ou comment repérer les salops. 21 février, 2010

Classé dans : l'amour — da costa sandra @ 19:02

L’enfoiré affectif….c’est un homme bien sûr,mais c’est bien plus que ça c’est tout un concept. Une des nombreuses définition est:

« Homme normalement constitué,plutôt séduisant avec un charme évident qui trouve un malin plaisir à faire croire aux femmes qu’elles sont importantes pour lui alors que son but et de tirer un coup vite fait et quand la situation devient trop sérieuse de ce barrer très loin. »

L’enfoiré affectif n’est pas l’homme d’un soir qui lui à au moins le mérite d’être sincère sur ses intentions.Non,l’enfoiré lui, va entretenir une petite relation avec une femme,quelques appels,quelques rendez vous,parfois même quelques mots doux et une fois qu’il est sûr et certains que vous envisagé d’aller un peu plus loin dans la relation,il vous envoie par message « c’est finis, désolé », et il ce barre.

Il peut prendre plusieurs formes,on verrat des enfoirés tendres et affectueux,des timides,des gars qui vont vous attendrir en vous disant qu’ils sortent d’une relation dure,qu’ils ont souffert et qu’il voudrait prendre le temps de rencontrer quelqu’un de bien,cela sont les plus pervers…Eux ils ont tous compris.Pourquoi?est ce bien nécessaire de poser la question?Enfin pour ceux encore qui ne sont que des novices dans les relations hommes femmes je vais vous révéler cette terrible vérité.En chaque femme sommeil une mère,un instinct de protection si fort,que quand un homme nous dit « j’aimerais rencontrer quelqu’un qui pourra guérir mes blessures » nous dans nos têtes on entend « Ding Ding Ding jackpotttt!!! ».

Il est bien entendu que nous ne pouvons laisser un homme,qui plus est si charmant,à la dérive,alors on écoute,on est la ,on cajole,et puis on s’attache….La VOILA l’erreur il ne faut surtout pas s’attacher car à ce moment là l’enfoiré refait surface,et sans plus de manières, il s’en va.

Et nous revoilà,noyée dans notre solitude avec ce sentiment horrible de s’être Encore fait avoir….Alors comment les repérer??Ça c’est un très bonne question,étant toujours sans activité,j’ai eu un peut de temps pour observer le monde qui m’entoure et plus précisément cet homme qui au première abord  de recèle rien d’un enfoiré affectif,pourtant leur technique n’est pas parfaite,on trouve encore quelques détails qui trahissent leurs vrai nature.En voici une liste non exhaustive:

-Tout d’abord un homme,charmant,equlibré et seul=louche,en effet il est rare que un homme de cette trempe soit seul.

-ensuite il faut s’approcher,si vous voyé dans son attitude une facilité à aborder,une aisance à parler et surtout si il a un discours qui parait bien répéter du genre »non ,je viens pas souvent ici,je bosse pas mal,ou le fameux je sort d’une histoire c’est mes potes qui m’on traîner dans ce bar » méfiait vous car il y a de grandes chances qu’il soit là tout les samedi soir et qu’il connaissent toutes les serveuses.

-Par la suite,si vous accepté tout de même de le revoir,méfiait vous des appels ou messages trop répétés et rapides genre « j’ai hâte de te revoir ou je pense a toi »alors que ça ne fait que 2 jours,et oui il faut savoir que l’enfoiré affectif n’aime pas perdre son temps,il va pour ça brûler beaucoup d’étapes.Des mots doux trop précoces, des envies de couples au bout d’une semaine tout ça sont les signes qu’il vous a pris pour cible et qu’il passe à l’attaque.

Alors mesdemoiselles soyez plus intelligentes,si vous rencontrez ce genre d’homme, ouvrez les yeux,il va bientôt foutre le camp,alors ne jouez pas son jeu,gardez le contrôle,déstabilisé le,et c’est peu être ainsi que vous le garderez car pour un amateur de sensation forte comme l’enfoiré affectif rien ne vaut un bon défit,et celui que vous lui proposé en lui résistant et celui qu’il préfère…

F.D.M.Q.A.R.S.B (Femme Désespérée Mais Qui A Roulé Sa Bosse)

 

 

A la recherche de l’amour!! 13 janvier, 2010

Classé dans : l'amour — da costa sandra @ 17:32

Qui peut ce venter de ne pas poursuivre cette quête?Personne bien entendu à part peu être les bonne-soeurs ou ceux qui,pour des raisons obscures et incompréhensibles, on fait voeux d’abstinence.

Tout le monde cherche l’amour et même, le Grand Amour.Depuis le plus jeune âge,on est en attente de ce dernier.Les premiers coups de coeur vont arriver alors que nous passons progressivement des poupées aux trousses à maquillages « Winx ».Bien entendu à ce moment tout ne reste que sentimentale,on pourra espérer au mieux un petit bisou et ce tenir par la main dans la cour de recrée.Les choses sont si simple en ce temps,sans la parade nuptiale et le grand numéro de charme qui amène le plus souvent à une relation compliquée,que l’on va de toute façon remettre en question .

Mais pourtant on ne ce décourage pas, on continue à chercher.C’est étrange n’est ce pas?On a notre première vrai relation,on croit que c’est l’amour de notre vie, et puis tout foire.On souffre atrocement, on pleure, on ce déchire, on ce promet de ne plus être si bête,et que c’est finis tout ça.Et pourtant…quelques temps après,on recommence..une rencontre,et c’est repartit mon kiki.La deuxième grande histoire d’amour est là.

Pour les plus chanceux d’entres nous,il va y avoir des petites histoires entres ces grandes epopées, des « histoires d’un soir » comme on dit.Mais à un moment ou un autre, on ce fait tous avoir..On TOMBE AMOUREUX. La poisse.

Quand j’observe le monde autour de moi(et mes propres histoires j’avoue),je me dit que c’est quand même étrange.Pourquoi s’oblige t’on à vivre quelque chose,qui, on le sais d’avance, va nous faire souffrir,est ce que quelqu’un,une puissance supérieur,nous a un jour ordonné « Vous allez aimer!! »,dans ce cas,pourquoi nous a t’elle pas donné le mode d’emploie?C’est vrai enfin,qui pourrait ce vanter de tout comprendre à l’amour?(ne me dites pas ces psychologues de Mars ou Venus,ils ne comprennent rien).

Exemple:Miss S et Mr T,dans la vingtaine,vivent une histoire depuis 2 ans.Ils ne sont pas novice et ce sont déjà fait avoir par toutes ces choses que l’on dit,mais que l’on ne fait pas(tu es l’homme de ma vie,etc..etc..).Ils ce sont donc lancé dans cette histoire en ce disant « pas de bêtise entre nous,une histoire simple et sans déclaration pleine de passion,mes des mots justes et vrais ».Ça fait donc 2 ans,le moment est venus de s’installer ensemble.Tout ce passe bien,jusqu’au jour ou Miss S ce pose une question »Est-ce vraiment le bon? ».Au début ce n’est qu’une question comme ça entre le dîner et le film du soir.Puis petit à petit,sournoisement cette question s’incruste,revient,et ce transforme en réflexion puis,Oh malheur,en doute.Alors,tout déraille,Miss S trouve de plus en plus de choses qui ne vont pas chez Mr T,et ce dernier quand à lui ce dit que ce n’est pas la relation qu’ils avaient conclus au début(Toujours tout mettre par écrit).Une chose en entraînant une autre,un soir MrT boucle ses affaires et disparaît.

Et voilà c’est encore raté,pourtant tout deux était persuadés qu’ils vivaient une relation adulte et équilibrée.Ou est le problème?

Et bien je pense avoir une réponse(bah oui sinon j’aurais pas écris toutes ces bêtises).Et bien la réponse c’est:qu’il y en a plusieurs.

-a: on n’est jamais satisfait de ce que l’on a (bon ça c’était facile)

-b: Notre société,aux travers des nombreux films,séries,magasines et romans, nous pousses à chercher un amour parfait,qui bien entendu n’existe pas (on le saurais).

-c:(à mon avis la réponse la plus sensée)L’être humain n’est pas adapté à l’amour.Soyons sincère,on ne sais pas du tout comment faire.On cherche,on trouve,on pleure,on recommence,c’est un cercle vicieux ,mes amis,on nous a Trompés

Mais alors pourquoi est ce qu’on arrête pas?pourquoi en sachant tout ça,on continue?Et bien parce que vivre sans amour(et toute la souffrance et remise en question que ça entraîne)c’est encore pire.Quand l’amour est là,qu’il vous prend dans ses bras et vous embrasse de toute sa force,on ne peut dire qu’une chose, AMEN.

Oui c’est dur,les jours ne sont pas toujours roses, et on a parfois envie de dire à « l’amour de notre vie » va voir sur le Kilimandjaro si j’y suis.Mais que ferrions nous sans lui/elle (ou les deux)?

Mes chers lecteurs,il y a peut être des Hommes qui grimpent les plus hauts sommets,et d’autres qui font le tour de la terre en montgolfière,mais les plus grands aventuriers sont ceux qui jamais n’ont arrêté de dire « je t’aime ».

F.S.A.M.A (Femme Sans Avenir Mais Amoureuse).

 

 

 

Les tribulations d’un vagin. 12 janvier, 2010

Classé dans : Le sexe — da costa sandra @ 12:50

Chers lecteurs avaient vous déjà remarquer cette grande différence entres les femmes et les hommes?Bien sûr me dirait vous « ils ne sont pas fait pareil »même une enfants de 6 ans le sait.Mais non, je ne parle pas de quelque chose de si évident.Allez chercher un peu…

Bon je vous aide, avec vous remarqué Mesdames que chez les individus mal, leurs « parties intimes » à, pour ainsi dire, une personnalité propre.Il arrive très souvent que ce dernier ai même était baptisé.Nous trouverons dans les noms les plus répandus « Pau Paul », « Michel », « Arthur » et parfois « Pierre-Henry « ,avez vous remarqué Mesdames la petite touche bourgeoise de ces choix?Surprenant.

Quoi qu’il en soit, cette organe est beaucoup plus qu’un simple outils pour les hommes, il est un allié, un copain de jeu, un confident pour les plus extraverties, en breff , c’est un bon compagnon de route.On dit d’ailleurs très souvent »Un homme, ça réfléchie avec ses couilles »

Observons maintenant la réciproque chez la femme…..humm…rien.En effet notre vagin n’est en aucun cas affublé d’une personnalité.Il est pourtant bien là,mais nous ne ressentons pas le besoin de lui parler.

Bien ,maintenant que nous avons fait le point sur la situation présente, imaginons un scénario.Partons du principe que la phrase « un homme, ça réfléchie avec ses couilles » s’applique également à la gentes féminine…Intéressant n’est ce pas?

Pour cette première scène nous aurons donc « Pau Paul »et son porteur, et « Ernestine »et sa porteuse.

-Ernestine se promène ,dans la rue ,la journée est belle, elle flâne devant les vitrines.Au même moment, Pau Paul, sort du travail.Il empreinte la rue St Louis, quand il remarque au loin quelque chose.C’est Ernestine.Il intime l’ordre à son porteur de s’approcher de sa cible,celui ci réagit au quart de tours, et d’un pas décidé s’avance vers la porteuse.Cette dernière n’a rien remarquée car Ernestine n’est pas une fille facile et préfère jouait l’indifférence.Pau Paul demande à son porteur d’entamer une conversation de type « standard de drague »,tandis qu’ Ernestine commande à sa porteuse de jouait la fille type »sympa,mais pas facile ».

Imaginez la scène vu de l’extérieur, un homme et une femme qui discute,de choses complètement inutiles, sur un ton de drague débordant de niaiseries,tandis que leurs organes respectifs tentent désespérément de ce rapprocher,envoyant des messages olfactifs et hormonales à qui de droit….Pour continuer autour d’un verre ou d’un dîner,et atteindre le but de tout organe bien portant, la rencontre tactile avec son homologue.

Ce but atteind Pau Paul et Ernestine,retournerrons à leurs vies ajouttant cette épisode à leurs nombres de conquettes…..FIN.

Bizarre non?..Vous trouvez vraiment que c’est différent de la réalitée?Ouais,c’est bien ce qui me semblé,..c’est PAREIL.

Les relations hommes-femmes ne sont pas régit par les sentiments,comme tout ces psychologues venant de Mars ou de Venus tentent de nous faire croire.Mais c’est le Sexe(oui oui avec un grand S) qui dirige tout ça,et pourquoi?parce que nous sommes des primates et que nos instincts sont dominants.

Alors mes chers amis, la prochainne fois que vous penserrait « pfffou c’est compliqué l’amour »dites vous aussitôt  » mais non c’est pas compliqué en fait, une petite partie de jambe en l’air et le tour est joué ».

F.S.A.M.Q.A.L.S (Femme Sans Avenir Mais Qui Aime Le Sexe)

 

 

 

héritage émotionnel 11 janvier, 2010

Classé dans : la vie — da costa sandra @ 16:10

Notre famille nous transmet toujours des choses,le plus souvent par la voie des gènes, on a le droit a des yeux bleu,vert,marron,des boucles,ou une jambe plus courtes que l’autre ou un nez un peu de travers pour les plus chanceux,mais la plus part du temps c’est une hyperglycémie ou une tendance à l’obésité.

Les médecins ne cessent de ce perdre en articles qui traitent de l’héritage génétique, et très souvent c’est la meilleur excuse pour expliquer un problème de santé « ah alors ça c’est sûrement un héritage génétique,il y a sûrement un membre de votre famille qui est atteint ».Ça explique tout.

Mais pourquoi ne parle on pas des autres héritages..Il y a plein de dictons à ce sujet pourtant « Elle a mauvais caractère, elle tiens ça de sa mère », ou « un caractère de cochon, c’est de famille ».Vous remarquerez que c’est rarement positif d’ailleurs.D’ou viennent tout ces dictons que vous avez sûrement du entendre toute votre vie?est ce possible qu’au travers des générations les caractères et personnalités se transmettent?

Il est intéressant d’observer une famille, la plus part du temps les enfants reflètes la personnalité des parents qui eux même étaient le reflet  de leurs propres géniteurs.Pourtant qui ne sais pas dit un jour(pendant cette période horrible et perturbante qu’est l’adolescence), »je ne veux surtout pas ressembler à mes parents ».Alors on s’efforce d’être différents, jusqu’au jour ,où lors d’une réunion de famille, une tante adorée vous dit « c’est fou ce que tu ressemble à ta grand-mère,exactement le même caractère ».Ne peut on sortir de ce cercle vicieux?

Une famille de musicien ne peut elle donner que des musiciens, et de même pour les sportifs?

Vous me dirait bien sur que c’est une question d’éducation, et j’y est déjà pensé(et oui je réfléchit avant d’écrire).Mais pourtant il y a des choses moins évidente qu’un goût prononcer pour les arts ou les sports.Comment les idéaux,les principes,les rêves se transmettent ils?Les parents inculques les trucs de bases à leurs enfants(ne pas voler,ne pas mentir,etc…)Mais pour le reste?

J’établie une hypothèse la dessus, mais au quotidien les gens agissent guidés par leurs principes et leurs idées,les enfants perçoivent sans comprendre ces attitudes et sans vraiment le vouloir perdure le trait de caractère si propre à cette famille.En fait ce sont de tout petit rien qui un jour on finit par vous modeler sans le vouloir.Voilà ce qu’on pourrait appeler l’héritage émotionnel.Regarder votre propre famille et chercher le point commun de toutes ces personnes si différentes qui la compose. Ça peut être un optimisme sans faille, ou l’humour, ou de la force de caractère.

Nous fessons tous partit d’une famille avec ces avantages et ces défauts. les gènes nous transmettent peu être nos beaux yeux vert et nos rondeurs, mais nos ancêtres eux nous donnent tous ce qui nous compose et sans quoi nous ne serrions pas tel que nous sommes, sans eux personnes ne nous aurais jamais dit « elle a le coeur sur la main » ou « On peut toujours compter sur lui »ou encore « Que ferais je sans toi ».

Cette heritage reste le plus important, et si toutefois vous n’êtes pas satisfait, ne croyait pas que vous pourrait y echapper car comme on dit « chasser le naturel, et il revient au galop ».

F.S.A.M.Q.A.U.F(Femme Sans Avenir, Mais Qui A Une Famille)

 

 

qui suis je?

Classé dans : la vie — da costa sandra @ 12:10

C’est la une question que tout le monde se pose au moins une fois dans sa vie?et pourtant elle est inutile.

Le définition la plus simple pourrait être: Je suis un homo sapiens de sexe féminin,1m65 et X kg(je vais pas le dire faut pas rêver!),brune,et peau claire, de 24 ans et qui a toutes ses dents(-4 dents de sagesse).

Mais pourtant, toutes ces informations ne répondent pas à LA question, qui je suis?

La vrai réponse serrait de savoir quel est sa place dans le monde,dans la micro-communauté où l’on vit et que fait on de concret pour que l’on ce souvienne de nous.

Je me suis dit une fois, ce qui nous définit, ce sont nos actes.Le travail que l’on fait,les actions que l’on entreprend,même les voleurs ou les hors la lois peuvent ce définir au travers de leurs méfaits.Mais une personne comme moi, qui ne fait rien,comment ce définir?Si je ne fait rien est ce que ça veut dire que je ne suis rien?

Il est très difficile de ne rien faire,le regard des gens et leurs sourires désapprobateurs quand vous annoncer cette vérité honteuse » je ne fait rien ».Vous essayé de minimiser l’impacte par des formules bien rodées, »pour le moment…. », « je suis sur un projet… », ou alors vous renvoyé la faute, »les choses ont fait que… »,  » quelques imprévus… » et celle que je préfère « c’est la crise… ».Mais la vérité c’est que l’on ne fait rien.Bien entendu on aimerais que les choses changent, mais c’est pas si facile.c’est comme quand on jouait à la corde à sauter, ce moment ou l’on doit bien calculer pour ce lancer dans la corde et faire le premier pas et sauter, c’est pas simple.

Et bien chers lecteurs, c’est un mensonge..On peut ce définir autrement.C’est vrai, je vous l’accorde, je ne fait rien de concret (et ce n’est pas par choix,mais c’est une autre histoire),et pourtant j’existe,je respire, j’interagis avec le monde,je consomme(et oui on y échappe pas).Alors je dirais que la première définition serrait la bonne.Je suis vivante, pleine de principe et d’idéaux.Mes journées sont pleines de vide mais pourtant elles défilent.Alors je le crie haut et fort, je ne fait rien, mais je suis LA.

La vrai question n’est donc pas qui suis je?La réponse est facile(voir définition en haut),mais plutôt qu’est ce que je veux faire?Ca c’est une vrai question. Elle est bien plus compliquée que le première, parce qu’elle ne concerne que nous.Et surtout elle débouche sur plein d’autres questions. »Comment je vais le faire?quand?où?avec qui? »etc…la liste est longue.Mes chers amis, si tout comme moi vous êtes arriver à dépasser « qui suis je? » pour arriver à « Que vais je faire? », c’est que vous êtes arriver à un niveau de conscience supérieur et que vous êtes sur le bonne voie pour tout changer dans votre vie…Ou alors, tout comme moi, c’est que vous avez beaucoup de temps pour penser parce que vous ne faites rien.

Mais s’il vous plaît, ne désespéré pas.ce n’est pas si grave au fond. En vérité on peut être définit, car on fait partit d’une communauté nous aussi:les inactifs.Alors vous voyez, on est pas seul…

F.I.M.P.D(Femme Inactive, Mais Pas Desespérée).

 

 
 

Plurielle |
Bulles de vie |
Les moments parfaits |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | andrelimoges
| Mes amours, mes trésors, vo...
| naturolife